Orientation sur Twitter et diffusion médicale numérisée des médecins nigérians transnationaux vers leur pays d’origine pendant la pandémie de COVID-19

ABDUL-LATEEF AWODELE  |  23 JUIN 2021  |  ROUTED Nº15  |  TRADUIT DE L’ANGLAIS

Photographie par Tima Miroshnichenko sur Unsplash.

Les problèmes inattendus qui sont apparus avec COVID-19 ont poussé le monde, en particulier l’Afrique, au bord du gouffre. Ces défis ont obligé de nombreux gouvernements à mettre en place des mécanismes d’adaptation et des solutions alternatives pour faciliter la vie de leurs citoyens. L’une de ces solutions est la connexion virtuelle ouverte de nombreux pays avec leur diaspora. Si les effets de la COVID-19 ont pesé sur la vie de nombreux Nigérians, les Nigérians transnationaux ont largement contribué à la gestion de la pandémie. En particulier, les praticiens médicaux nigérians transnationaux qui utilisent la méthodologie virtuelle sont devenus un centre d’attention en fournissant des informations, en conseillant et en apportant leur aide. Entre mars et août 2020, ces praticiens médicaux nigérians de la diaspora ont apporté diverses explications pertinentes sur Twitter et d’autres médias sociaux.

 

L’espace virtuel et l’apparition des médecins numériques

 

L’utilisation de Twitter au centre du dialogue entre les Nigérians transnationaux et Nigérians locaux a augmenté depuis le début de la pandémie. De nombreux Nigérians transnationaux ont créé des canaux pour fournir des informations médicales sur la façon de vivre pendant la pandémie. La déclaration d’un confinement national a poussé les Nigérians, en particulier la classe ouvrière et les étudiants, à explorer diverses plateformes de médias sociaux. C’est ainsi que les médecins nigérians transnationaux ont été mis en lumière, après avoir constaté les difficultés rencontrées par les citoyens locaux. Ces médecins ont commencé à publier des sujets spécifiques à la COVID-19 sur leurs comptes pour compléter leur contenu quotidien lié à la santé. Signe d’une nouvelle ère pour les médecins nigérians transnationaux, ils sont devenus la source de référence des informations fiables sur la COVID-19 et des véritables gestes à adopter pour empêcher sa propagation.

 

Qui sont ces experts médicaux transnationaux et comment sont-ils devenus incontournables dans le secteur de la santé au Nigeria ?

 

Les médecins transnationaux nigérians vivent et exercent en dehors du Nigéria, mais conservent des liens avec le pays grâce à un engagement numérique avec les Nigérians de leur pays. Avant la pandémie, ces médecins transnationaux nigérians utilisaient les médias sociaux pour informer les Nigérians sur les moyens de gérer correctement leur santé, de manger sainement et d’autres informations relatives à la santé. Ces deux pseudos Twitter, @DrOlufunmilayo et @wakawaka_doctor, sont des médecins nigérians transnationaux qui pratiquent la médecine respectivement au Royaume-Uni et en Nouvelle-Zélande. Avant l’apparition de la COVID-19, ils utilisaient Twitter pour donner aux Nigérians des informations quotidiennes sur leur santé. Ils ont commencé à devenir populaires sur l’espace des médias sociaux du Nigeria en 2018 et, fin 2019, ils étaient devenus des conseillers médicaux influents sur Twitter, avec plus de 20 000 abonnés en janvier 2020. 

 

En plein milieu de la crise de COVID-19, après que le président Buhari ait annoncé en mars, lors d’une émission nationale, la fermeture totale de l’économie du pays, la majorité des Nigérians ont été touchés par le chômage, l’instabilité sociale et une pauvreté accablante. Ces facteurs, associés aux mauvaises infrastructures de santé du pays, ont créé de multiples problèmes de santé pour les Nigérians. De même, le manque d’intervention du gouvernement, notamment en ce qui concerne la diffusion d’informations fiables, et le manque d’accès aux médecins ont fait des médecins nigérians de la diaspora des conseillers de soins. Grâce à Twitter, les docteurs Olufunmilayo et Wakawaka ont utilisé les transferts sociaux pour contribuer à l’aide médicale aux Nigérians dans le pays. 

 

L’influence des médecins transnationaux sur la gestion de la COVID-19 chez les Nigérians

 

Bien qu’une part de la population du pays n’ait pas eu accès à leurs publications sur les médias sociaux, d’informations quotidiennes sur la recherche mondiale et les politiques de gestion de la COVID-19 adoptées dans les pays du Nord, les informations diffusées par ces médecins ont aidé de nombreux Nigérians qui n’avaient pas de connaissances préalables sur les symptômes de la maladie mortelle et sur la manière de gérer efficacement la situation sanitaire. 

 

Le nombre d’abonnés de ces experts médicaux sur Twitter a rapidement augementé à mesure que les Nigérians partageaient leurs informations sur d’autres médias sociaux, incitant d’autres personnes à les suivre pour leurs publications des dernières actualités. De nombreux Nigérians ont estimé que la qualité du contenu apporté par ces médecins a joué un rôle considérable dans leur communication effective avec les gens. Les personnes interrogées, Odunola et Usmanoff, ont déclaré que les messages des médecins transnationaux sur les médias sociaux étaient très importants pour elles. Dans son interview, Odunola explique : « les tweets d’Olufumilayo m’ont aidée à démystifier plusieurs affirmations controversées relayées par de nombreux Nigérians sur le traitement de la COVID-19 ». Usmanoff a également déclaré dans un chat que « le Dr Olufunmilayo et le Dr Wakawaka ont été les premières personnes à nous expliquer de manière exhaustive les signes et les symboles de la COVID-19 et comment minimiser la propagation de la maladie une fois que l’on a ces symptômes avant le test ». Les commentaires sous leurs Tweets saluent également leur rôle dans la gestion de la COVID-19, en particulier lorsque de nombreux centres d’isolement du pays étaient pleins à craquer et que le virus se propageait parmi les Nigérians. Deux commentaires frappants de l’un des tweets d’Olufunmilayo, postés par deux utilisateurs de Twitter ayant été testés positifs de la COVID-19 mais qui se sont traités chez eux avec ses conseils sur recommandation de leurs amis, indiquent l’influence des publications des médecins sur les médias sociaux et la large réception favorable de leurs informations parmi les Nigérians.

 

Bien que ces Nigérians transnationaux n’aient pas pu résoudre l’ensemble problèmes de santé dus à la COVID-19, ils ont fourni des informations importantes dont avaient besoin de nombreux Nigérians pendant la pandémie. Cette stratégie alternative pour résoudre les problèmes de santé avant et pendant la pandémie a écourté le tollé supposé parmi l’élite sur les insuffisances du personnel de santé au Nigéria.

Abdul-lateef Awodele .JPG

Abdul-lateef Awodele

Abdul-lateef Awodele est doctorant dans le département Diaspora et études transationales de l’Institut des Études Africaines à l’Université d’Ibadan, au Nigéria. Il est également chercheur à L’Institut français de recherche en Afrique. Ses recherches portent sur les migrations ethniques, les diasporas et les communautés ethno-diasporiques, le passage des frontières, le retour des diasporas et la participation culturelle.

Email : abdullateefawodele@gmail.com

Twitter : @abdulawodele

puerro largo.png

Cet article appartient au numéro «Renforcer les capacités des diasporas mondiales dans l'ère numérique», une collaboration entre Routed Magazine et iDiaspora. Les opinions exprimées dans la présente publication sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement les positions de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) ou de Routed Magazine.

iDIASPORA logo.jpeg
white banner FIXED shorter.jpg

Otros artículos

Ali Ahmad Safi.jpg

Diaspora organisations and technology: The role of the Afghan-Dutch diaspora in fighting COVID-19

Jihad Alabdullah - Manzoul.png

The experience of the Manzoul organisation in using digital technology to support the Syrian diaspora

Feyisitan Ijimakinwa. article picture2.j

‘Turn up in your Aso-ebi’: Identity construction and homeland connection among the Yoruba in Canada